La rémunération de l’orthophoniste

Le métier d’orthophoniste offre une grande diversité de lieux de travail : fonction publique, secteur privé ou en libéral. Son salaire peut changer selon le lieu de travail (établissements publics ou privés) et son expérience.

On distingue la rémunération des professionnelles du secteur public, de celle du secteur privé, même si en début de carrière, il n’y a pas une grande différence de salaire. Seul l’exercice de la profession en libéral peut faire varier le salaire, selon le volume de l’activité et le montant des consultations. L’orthophoniste reste soumise au paiement des charges sociales.

Le traitement de l’orthophoniste dans la fonction publique

conditions travail orthophoniste

Le salaire dépend plusieurs facteurs, qui permettent au professionnel de voir sa rémunération progressée avec l’ancienneté.

  • Le grade : orthophoniste ou cadre de santé.
  • La classe : normale ou supérieure.
  • Les échelons qui sont gravis dans une durée minimale et maximale ou une promotion.

Selon l’évolution de carrière, l’orthophoniste fonctionnaire peut connaître une grande progression de salaire, entre 1400 et 3000 euros, en tant que cadre de santé.

Dans la fonction publique hospitalière, la carrière d'orthophoniste peut se dérouler de cette manière.

Carrière Début de carrière
(en euros)
Fin de carrière
(en euros)
Orthophoniste de classe normale 1411 2178
Orthophoniste de classe supérieure 1868 2414
Orthophoniste cadre de santé 1799 2824
Orthophoniste cadre supérieure de santé 2507 3031

Les primes de l’orthophoniste dans la fonction publique

La rémunération de chaque fonctionnaire peut être revalorisée, grâce à diverses indemnités et primes. Ces dernières sont indexées en fonction du service et le nombre d’enfants. Selon son ancienneté, la professionnelle peut obtenir un bénéfice de 12 mois dans la bonification d'ancienneté.

L'orthophoniste perçoit également :

  • Une prime de service mensualisée de 7,5%.
  • Une prime d'encadrement.
  • Une Nouvelle Bonification Indiciaire (NBI) de 13 points majorés.

Le salaire de l’orthophoniste dans le secteur libéral

Près de 80% des professionnelles choisissent d'exercer dans le milieu libéral. La rémunération est donc variable en fonction de l’activité de l’orthophoniste, son lieu d’exercice, sa notoriété, sa spécialisation et du montant des honoraires, qu’elle pratique. Dans le secteur libéral, le revenu moyen d'une orthophoniste à temps complet est d'environ 2300 euros par mois.

Leurs conditions d'exercice sont définies par une convention nationale, qui est conclue entre la Caisse Nationale d'Assurance Maladie et la Fédération Nationale des Orthophonistes (arrêté du 31 décembre 1996). En tant qu'orthophoniste libérale, elle est soumise au contrôle d'instance professionnelle.

La facturation des consultations en honoraires

Une orthophoniste libérale facture les consultations des patients en honoraires. Lors du bilan orthophonique (premier rendez-vous sur ordonnance médicale), elle doit coter la pathologie du patient.

cabinet orthodontie

Elle dispose d’une grille de notation pour chaque AMO (Acte Médical d'Orthophonie). Chaque code est corrélé à un tarif spécifique allant de AMO 5 à AMO 30. Le tarif est fixe, durant la prise en charge du patient.

Néanmoins, il peut varier selon le nombre de consultations établies. Plus le code de l'AMO est élevé, plus la rémunération de l'orthophoniste est importante.

Les charges sociales liées à l’exercice d’une profession libérale

Le montant des charges est indexé sur la rémunération de l’orthophoniste. Les charges assurent une protection sociale globale : CSG-CRDS, maladie / maternité, allocations familiales, invalidité / décès et contribution pour la formation professionnelle.

Les 2 premières années d’activité, vu qu’il n’y a pas de fondement de revenus pour calculer les cotisations, la personne exerçant en profession libérale doit s’acquitter d’un forfait de charges, qui sera recalculé par la suite.

La rémunération d’une orthophoniste dans le secteur privé

L’orthophoniste peut travailler dans une association, un EHPAD privé, une clinique, une structure d’accueil pour enfants, personnes handicapées ou âgées. Elle a un statut de salarié.

Le salaire se calcule en fonction de la valeur du point et la grille indiciaire de la convention collective, auquel son secteur d’activité se rattache :

  • La convention collective nationale de travail des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées du 15 mars 1966.
  • La convention collective nationale des établissements privés d'hospitalisation, de soins, de cure et de garde à but non lucratif du 31 octobre 1951.

Une orthophoniste peut également faire le choix d'exercer une activité professionnelle mixte, c'est-à-dire de travailler à temps partiel en tant que salariée dans une structure spécialisée ou à l'hôpital, comme contractuelle et une activité libérale en cabinet privé.

Dans l'avenir, le nombre d'actes d'orthophonie devrait continuer à croître du fait, de la population vieillissante et des mesures relatives au plan Alzheimer.